Lorsque j'ai fait le défi des 100 jours spécial alimentation (dont je vous ai parlé ici), il y a eu une notion qui, pour moi, s'est inscrite sur le long terme : s'écouter.

Quand avez-vous pris le temps dernièrement de vous écouter vraiment ? De prendre soin de cette petite voix intérieure qui tire la sonnette d'alarme ou qui, au contraire, vous encourage ? Oui, je sais cette question n'est pas facile à répondre, hein ?!

Lilou Macé, dans son défi des 100 jours spécial alimentation, recommande de s'écouter, ou plus exactement d'écouter son système digestif (cqfd) :

  • Savoir ressentir quand on a mangé suffisamment (ou à 80% de sa faim, comme les japonais) ;
  • Savoir distinguer sa soif de sa faim (rigolez pas, pour moi ça ne tombait pas tant sous le sens, et me suis rendue compte que souvent je grignotte alors que j'ai juste soif !^^') ;
  • Etc ...

Hé bien ce principe je l'applique au reste de ma vie depuis quelques mois, et ça change bien des choses. Laissez-moi vous donner quelques exemples, qui, j'en suis sûre, parleront à quelques unes d'entre vous :

  • Distinguer sa fatigue physique de la fatigue nerveuse ou de la "flemmingite" ;
  • Reconnître les premiers signes de la fatigue et entamer sa routine du coucher (pour ma part, après être passée par la salle de bain, je suis O-BLI-GEE de lire !) ;
  • Ressentir quand notre petit corps à besoin d'être chouchouté, avant même que nos nerfs nous le fassent comprendre ;
  • Etc ...

Tout ces micro-changements me permettent de mieux m'écouter, de mieux connaître mes goûts, et surtout d'aller à mon rythme à moi et pas à celui que je me suis imposée ou, pire, que l'on m'impose. Vous n'imaginez même pas combien j'ai gagné en productivité, grâce à cette astuce toute bête. Et oui, parce qu'en idenfiant les moments où je suis la plus concentrée, je sais à quels moments de ma journée je dois réaliser les tâches les plus complexes de ma to do list. Et surtout, je ne culpabilise plus ! Je sais comment je suis, je sais qu'après ce petit coup de barre du midi (entre 14h30 et 15h pour ma part !), je vais déborder d'énergie physique et pouvoir réaliser les objectifs qui me demandent de me déplacer le plus (à titre d'exemple vendredi dernier c'est à partir de 15h que j'ai fait de l'archivage). J'accepte donc cette phase de somnolence comme elle vient et ne m'inquiète pas pour le reste de ma journée.

Ce concept m'a tellement surprise par sa simplicité et son efficacité, que ça m'a donné envie de pousser le truc un peu plus loin. C'est la raison pour laquelle j'ai investi dans le défi des 100 jours spécial intuition.

P1040859

Mon intention avec ce nouveau cahier des 100 jours est de permettre à cette petite voix intérieure de s'exprimer un peu plus et, par ce biais, me faire un peu plus confiance ! C'est vrai que je ne sors pas de Saint Cyr, que je n'ai pas de doctorat en physique nucléaire et que je n'ai pas de record sportif à mon actif, mais c'est pas pour autant que je ne dois pas avoir confiance en mon jugement et en mes connaissances. La confiance en moi, en ce dont je suis capable, est venu se mettre en plein centre de cette démarche, sans que je m'en rende compte ! C'est devenu logique après quelques jours. 

Et dire que tout ça part un simple petit exercice pour nous aider à distinguer la faim de la soif, que j'ai fait pendant l'été 2017 ! ^^

Et vous alors, des exemples de moments où vous écoutez vous semblerait bénéfique ? Quelle petite voix intérieure avez-vous envie d'écouter aujourd'hui ? Celle pour l'alimentation ? Le sommeil ? Le rapport aux autres ?

Ma-petite-voix-intérieure-me-dit-de-faire-à-manger-car-j'ai-faim-ment votre, 

Ange