Le minimalisme est un sujet auquel je me suis beaucoup intéressée ces derniers mois.

Tout a commencé avec le livre de Marie Kondo : la magie du rangement. A cette lecture (et à cette phase de rangement qui s’en est suivi, parce que oui, ce livre donne envie de faire le ménage chez soi !), je me suis rendue compte que nous étions vraiment entourées de beaucoup, beaucoup trop d’objets, qui sont pour beaucoup redondants ou que nous gardons parce qu’il faut les garder. Cette prise de conscience a orienté mes lectures, notamment vers le livre de Dominique Loreau (L’art de la simplicité, dont j’ai déjà parlé ici) et des chaînes YouTube consacrées en grande partie au sujet : Pick Up Limes, More Melody, Reynelle, Christine Kobzeff, etc …).

Mais pendant très longtemps le mot « minimalisme » m’a fait énormément peur, car pour moi on ne peut pas être un être humain avec ses passions, ses hobbys, ses défauts, et être aussi tranché ! Sérieusement qui ne vit qu’avec le strict nécessaire dans tous les domaines sans y être obligé ?! En tous les cas pas moi ! Et, il y a plusieurs semaines maintenant, j’ai regardé une vidéo de Sadia de Pick Up Limes, qui m’a ouvert les yeux : on peut être minimaliste à sa façon !

P1030660ter

Alors, oui, je suis minimaliste …. à ma façon !

J’ai déjà opéré un grand chambardement avant de faire mes cartons au mois de juin (le mot d’ordre était de voyager léger). J’ai donné / revendu / parfois jeté (lorsque trop abîmé) les 2/3 de mes livres, la moitié de ma garde-robe, beaucoup d’objets de décoration attrape poussière, des Tupperware (je passe aux boîtes en verre), des chaussures (3 sacs poubelle quand même !!!!), du linge de maison, des CD, des DVD et des papiers administratifs qu’il n’y avait pas lieu de conserver (parce que là quand même faut pas pousser, minimaliste ou non, il y a une base dont on ne peut se débarrasser !).

Mais ce n’est pas fini, il me reste encore plusieurs chantiers :

  • Les photos.
  • Les documents dans mon ordinateur.
  • Les fichiers sur les disques durs / clefs USB qu’on entasse un peu partout.
  • Encore un peu les vêtements et les CD, car ce fut des chantiers où j’ai beaucoup tâtonné.
  • Et encore les livres, car l’affect était trop important pour moi sur de nombreux livres (j’ai été élevée dans le culte de la lecture !)…. mais, reconnaissons-le, mes goûts littéraires ont beaucoup changé !

Toutefois ces tris ne sont pas drastiques, je ne vis pas qu’avec deux pantalons. Néanmoins, je ne conserve que des vêtements qui me mettent vraiment en valeur, que des chaussures que je porte vraiment, des CD/DVD que je vais vraiment écouter/regarder, que des livres que j’ai envie de relire ou qui m’ont apporté énormément etc … vous avez saisi le concept. Je suis minimaliste dans le sens où j’élimine ce qui est superflu POUR MOI !

Et puis, il a des secteurs où je ne suis pas du tout minimaliste, bien au contraire : les loisirs créatifs, le dessin, les produits ménagers (vous avez déjà essayé de tout nettoyer au vinaigre blanc ?!?!?! Même avec des gouttes d’huiles essentielles, j’avais l’impression de vivre dans une bouteille de vinaigrette ^^), et même la photo (art auquel je commence à m’intéresser !).

Quel bien ça fait de vivre dans moins, d’avoir plus d’espace, de se rendre compte qu’on a des étagères ou des tiroirs disponible, alors qu’avant mes placards ressemblaient à une partie de Jenga ! J’en redécouvre presque mes affaires ! 

En conséquence, je ne consomme plus de la même façon. Je vais plus prendre le temps de la réflexion lorsque j’achète, je me tourne vers des objets dont j’ai réellement besoin (et non plus une 30 000ème bougie qui sent trop bon) ou qui m’apporte quelque chose sur le plan spirituel.

Et-vous,-plutôt-minimaliste-ou-plutôt-shopping-addict- ?-ment votre,

Ange